Ciné break du 12 mai 2015

merveilleuse rosetta nicole

Au sommaire de ce nouveau ciné break : un physicien cosmologiste, une série d’Arte, une jeune fille qui lutte pour se sortir de sa condition, et un film qui a déçu !

Une merveilleuse histoire du temps – de James Marsh

Le film narre la vie de Stephen Hawkings, alors brillant étudiant britannique en cosmologie à l’Université de Cambridge qui travaille sur des recherches portant sur le mystère de la création de l’univers. Il y fera la rencontre Jane Wilde, qui deviendra sa femme quand il sera rattrapé par la maladie de Charcot . Stephen perdra peu à peu  sa motricité, puis son élocution et les médecins le disent condamné dans les 2 ans.  Le film aborde essentiellement la relation entre Stephen et son épouse, Jane, qui grâce à son amour indéfectible, son courage et sa détermination, lui permettra d’affronter et de de vaincre cette épreuve. Jane l’encourage notamment à terminer son doctorat à poursuivre ses recherches sur le temps tout en gérant leur vie de famille.

Sylvie a beaucoup aimé le film et été touchée par le destin de cet homme qui, alors que son corps le lâche, développe son génie intellectuel. Il rappelle par certains aspects “Imitation Game“, sorti en 2014.
On ressort de ce film en étant très positif.”‘

L’héritage empoisonné – série en 10 épisodes diffusée sur Arte

Trois frères et sœur doivent se réconcilier et gérer ensemble la pension familiale afin de pouvoir toucher un héritage. Dans le cadre du paradisiaque archipel d’Åland, de lourds secrets familiaux vont alors resurgir.
Une série de grande qualité mais qui ne laisse pas indifférent. Y sont explorés les relations mère-enfants, les liens fraternels ainsi que les secrets qui pèsent sur chacun.

Rosetta – de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Chaque jour, Rosetta lutte et se débat pour trouver du travail et avoir enfin une vie “normale”.
Nicolas, qui a vu le film, indique que suite à la sortie du film en 1999 le gouvernement belge a créé le plan “Rosetta” pour l’insertion des jeunes sur le marché du travail.

Tu dors Nicole  – de Stéphane Lafleur

Nicole, une jeune femme de 22 ans passe l’été avec sa meilleure amie Véronique. Alors que leurs vacances s’annoncent sans surprise, le frère aîné de Nicole débarque avec son groupe de musique pour enregistrer un album. Leur présence envahissante vient rapidement ébranler la relation entre les deux amies. L’été prend alors une autre tournure, marqué par la canicule, l’insomnie grandissante de Nicole. Tu dors Nicole observe avec humour le début de l’âge adulte et son lot de possibles.

Le film en noir et blanc, “comme pour se donner un style” selon une spectatrice déçue.
Il ne semble pas s’y dérouler grand chose, on s’ennuie sans bien comprendre la démarche du réalisateur. Bref, passez votre chemin !

Nous avons aussi parlé de :

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s