Retour sur la semaine “bien-être”

wbw

A l’occasion de la semaine du bien-être organisée par les étudiants HEC en mars 2018, la bibliothèque a proposé une sélection de livres, films et revues à consulter sur le sujet.  Méditation, psychologie, sophrologie, hypnose, autant de disciplines et techniques pour aller à la rencontre de votre bien-être.

Voici ci-dessous la bibliographie « Well-being Week » :

LIVRES
Psychologie et santé

– Introduction à la psychologie, de S. Freud. Cote : 150.195 FRE
– Psychopathologie de la vie quotidienne, de S. Freud. Cote : 150.195 FRE
– Estime de soi : s’aimer pour mieux vivre avec les autres, de Christophe André. Cote : 158.2 AND
– La psychologie de la peur : craintes, angoisses et phobies, de Christophe André. Cote : 158.2 AND
– L’apprentissage du bonheur, de Tal Ben-Shahar et Christophe André. Cote : 158 BEN
– La sophrologie au quotidien, de Jean-Yves Pecollo. Cote : 158.1 PEC
– 121 astuces de sophrologie : et autres petits bonheurs : pour une pratique facile au quotidien, de Florence Binay. Cote : 158.1 BIN
– Cerveau et méditation, de Mathieu Ricard. Cote : 158. 1 RIC
– Heureux comme un danois, de Malene Rydahl. Cote : 158 RYD
– L’art de la méditation, de Matthieu Ricard et Fabrice Midal. Cote : 158 RIC
– Zen la méditation pour les nuls, de Stephan Bodian. Cote : 158.1 BOD
– 3 minutes pour méditer, de Christophe André. Cote : 158.1 AND
– Méditer jour après jour, de Christophe André. Cote : 158.1 AND
– La pleine conscience pour les enfants, de David Dewulf. Cote : 158.1 DEW
– Vivre la psychologie du bonheur, de Mihaly Csikszentmihalyi et David Servan Schreiber. Cote : 158 CSI
– Le livre noir de la psychanalyse, de Collectif. Cote : 150.195 MEY
– L’erreur de Descartes, d’Antonio Damasio. Cote : 152 DAM
– L’intelligence émotionnelle au travail, de Daniel Goleman. Cote : 152 GOL
– L’intelligence émotionnelle : comment transformer ses émotions en intelligence, de Daniel Goleman. Cote : 152 GOL
– The emotional brain, the mysterious underpinnings of emotional life, by Joseph Ledoux . Cote : 152.4 LED
– Le cerveau des émotions, Joseph Ledoux. Cote : 152.4 LED
– Les mots sont des fenêtres, de Marshall B. Rosenberg et Arun Gandhi. Cote : 153.6 ROS
– Cessez d’être gentil, soyez vrai, de Thomas d’Ansembourg. Cote : 153.6 ANS
– S’ouvrir à son cœur d’enfant, de Marie-france et Emma Ballet de Coquereaumont. Cote : 155 BAL
– Aïe mes aïeux, – liens transgénérationnels, secrets de famille, syndrome d’anniversaire,
transmission des traumatismes et pratique du génosociogramme, d’ Anne AncelinSchutzenberger. Cote : 155 ANC
– Victime des autres, bourreau de soi, de Guy Corneau. Cote : 155 COR
– Faites vous-même votre malheur, de Paul Watzlawick. Cote : 155 WAT
– Le pouvoir du moment présent, d’ Eckhart Tolle. Cote : 158.1 TOL
– Journal d’un hypno thérapeute, de Katherine Roumanoff. Cote : 154 ROU
– L’hypnose, d’Antoine Biot. Cote : 154 BIO
– Du bonheur : un voyage philosophique, de Frédéric Lenoir, Cote : 113.8 LEN
– Transmettre, de Collectif (Céline Alvarez , Christophe André, Catherine Guéguen, Matthieu Ricard, Frédéric Lenoir, Frédéric Lopez, Ilios Kotsou). Cote : 302.3 TRA
– Vers la sobriété heureuse, de Pierre Rabhi. Cote : 304.6 RAB
– Global burn-out, Pascal Chabot. Cote : 4-4308-2 CHA
– Prévenir les risques psychosociaux: des outils pour agir sur la qualité de vie et préserver

Romans, biographies et BD
– Vol au desus d’un nid de coucou, de Ken Kesey. Cote : 813 KES
– Le mystère du bonheur suprême, d’Arhundati Roy. Cote : 895.4 ROY
– Dependance day, de Caroline Vie-Toussaint. Cote : 843 VIE
– Travaillons dans la joie avec Dilbert, de Scott Adams. Cote : 847 ADA
– Lettres à Claudia, de Jorges Bucay. Cote : 863 BUC
– Laissez-moi vous raconter les chemins de la vie, de Jorges Bucay. Cote : 863 BUC
– Virginia Woolf, d’Alexandra Lemasson. Cote : 923 WOO
– Sauve–toi, la vie t’appelle, de Boris Cyrulnik. Cote : 923 CYR
– Les mots pour le dire, de Claudia Cardinal. Cote : 843 CAR
FILMS
DVDs
– Vol au-dessus d’un nid de coucou, de Milos Forman. Cote : DVD FIC FOR
– A dangerous method, de David Cronenberg. Cote : DVD FIC CRO
– Ressources humaines, de Laurent Cantet. Cote : DVD FIC CAN
– Happiness therapy, de O. Russel. Cote : DVD FIC RUS
– Camille Claudel, de Bruno Nuytten. Cote : DVD FIC NUY
– J’ai très mal au travail, de Jean-Michel Carre. Cote : DVD DOC CAR
– C’est quoi le bonheur pour vous ?, de Laurent Queralt. Cote : DVD FIC PER

Advertisements

Monde arabe : le grand chambardement de Yves Aubin de la Messuzière

Arab-Spring_map.png

 

 

Yves Aubin de la MessuzièreL’auteur est un diplomate français ayant officié au Maghreb, au Proche-Orient et dans le monde méditerranéen, il est expert des pays arabes et actif dans diverses instances liées au monde arabe.

Il publie en 2016 un essai : Monde arabe : le grand chambardement où il revient sur les causes immédiates et profondes du Printemps arabe et fait un état des lieux de la situation actuelle.

Il s’avère que les ressorts des convulsions de 2011 sont communs à tous les pays arabes : aspiration à la démocratie, malaise de la jeunesse, dérives autocratiques, motivations économiques, revendications sociales, etc.

L’auteur en profite pour démonter les formules et les raccourcis des termes « Révolution de jasmin » pour les évènements en Tunisie, « Printemps arabe » et « Hiver islamiste ».

Un chapitre est dévolu aux femmes dans la révolution. L’auteur fait également le point sur la tragédie syrienne.

Selon l’auteur, le monde arabe se décline dorénavant au pluriel en raison des mutations sociales, religieuses et politiques engendrées par ces bouleversements.

En conclusion, le diplomate juge que les mouvements populaires et spontanés à l’origine des protestations de 2011 ne sont pas morts, l’exigence de liberté et de dignité reviendra un jour à la charge. La révolution n’a pas dit son dernier mot 🙂

Cet ouvrage est disponible dans notre fonds à la cote 2-2/ARA AUB.

 

 

Je vous propose une interview de l’auteur par l’IRIS, l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques.

Avec 5 ans de recul, Il y analyse le « printemps arabe », les raisons profondes de ces soulèvements populaires, leur confiscation par l’armée ou les mouvements islamo-conservateurs et la situation contrastée de ces pays.

Il distingue plusieurs facteurs aux soulèvements de 2011 : le chômage, une certaine frustration de la jeunesse, la recherche de la dignité et la dénonciation de la corruption et de la prédation d’élites au pouvoir.

L’auteur différencie les pays monarchiques où la contestation n’a pas « pris » véritablement et les pays dotés d’un régime politique de type républicain. Dans ces derniers, le peuple a vu le pouvoir se transmettre progressivement de père en fils grâce à des amendements du droit constitutionnel et une mise en danger de la démocratie.

Le cas particulier de la Tunisie, seul pays où la transition démocratique a pleinement eu lieu est expliqué en détail. Ce succès est toutefois à nuancer par une certaine instabilité politique et par les difficultés économiques.

Enfin, il fait le point sur la place de l’Arabie Saoudite au Moyen-Orient et sur les jeux d’influence entre l’Arabie Saoudite et l’Iran, puissances en compétition.

 

 

printemps-arabe

 

 

 

Résumé de l’éditeur :

Cinq ans après les printemps arabes, le monde arabe, qui est entré dans un long processus de mutations sociales, religieuses et politiques, se décline dorénavant au pluriel.

Cinq années après l’émergence des printemps arabes, le constat est celui d’un monde arabe en convulsion, au sein duquel les situations sont contrastées. Autonomes à l’origine, les soulèvements au caractère profondément social, ont été parfois confisqués par des mouvements islamo-conservateurs, puis par l’islamisme radical. Seule la Tunisie qui a ouvert la voie en 2011, a réussi sa transition démocratique. La Libye s’est enfoncée durablement dans l’anarchie. Au Proche Orient, l’Irak, la Syrie, le Liban et le Yémen sont des États faillis, ou se sont répandus des mouvements non étatiques, notamment Daech, qui a réussi à créer un proto-Etat, de part et d’autre de la frontière syro-irakienne.

Les bouleversements dans cette région ont conduit à des rééquilibrages entre puissances régionales et internationales, qui annoncent des recompositions géostratégiques en profondeur. L’Égypte retrouve son poids stratégique, nécessaire à l’équilibre régional. L’Arabie saoudite s’affirme comme puissance régionale, en formant face à l’Iran, une coalition sunnite. Confrontée à la rébellion kurde, la Turquie revoit à la baisse les ambitions de sa diplomatie néo-ottomane en direction du monde arabe. La conclusion de l’accord sur le nucléaire renforce la main de Téhéran sur la Syrie et les communautés chiites, au Liban, au Yémen et au Bahreïn. La confrontation entre l’arc chiite et l’axe sunnite, qui relève davantage de considérations géopolitiques que religieuses, annonce une rivalité exacerbée entre Téhéran et Riyad. La nouvelle stratégie en retrait des États-Unis, permet le ” retour impérial ” de la Russie dans la région. L’Europe et plus particulièrement la France s’en trouvent marginalisées.

Le monde arabe qui se décline dorénavant au pluriel, est entré dans un processus long de mutations, sociales, religieuses et politiques.