Café-livre, le retour !

menu13

 

 

 

 

 

Voici les livres présentés lors du café-livre du mardi 6 décembre :

  • Repose-toi sur moi, de Serge Joncour

“Un beau livre d’amour. Une jeune fille hyperactive et stressée a créé une boîte de stylisme avec un camarade et se demande si ce dernier pourrait bien la trahir. Elle habite dans le même immeuble parisien qu’un ex agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes. Une histoire se trame peu à peu entre ces deux personnages. Ce qui est intéressant c’est que l’auteur ne raconte pas leur histoire mais nous plonge dans la tête de chacun. Et on découvre un point de vue, des pensées et des émotions qu’on ne leur prêterait pas à priori, au regard de leur physique et position sociale par exemple.” Anne.

Vous aimerez aussi : Le mec de la tombe d’à côté, de Katarina Mazetti. La délicatesse, de David Foenkinos.

  • Petit pas, de Gaël Faye

” L’histoire se passe au Burundi. Un enfant, Gabriel, y vit avec son père français, sa mère rwandaise et sa petite sœur.Sa maman Tutsi veut retourner au Zaïre tandis que son père veut rester au Burundi. L’enfant se créé son environnement et se lie d’amitié avec plusieurs copains. Ce quotidien apparemment paisible va être malmené par les vagues de violence de la guerre civile entre les Utus et les Tutsis – un conflit ethnologique basé sur des critères morphologiques et raciaux. La maman fera des aller-retours entre le Burundi et le Zaïre où elle a décidé de retourner. Elle sera victime d’extrême violence qui la rendra folle. Gabriel essaie avec les années de rester apolitique comme son père, pour ne ne pas nourrir d’esprit de vengeance. Pour cela il se réfugie souvent dans une bibliothèque. La description des coups d’Etats se fait avec des extraits de musique classique à la radio, qui sont un signe d’alerte de telles prises de pouvoir dans le pays.”  Anne.

Vous aimerez aussi : Les 40 jours de Musa Dagh, de Franz Werfel et Paule Mofer-Bury.  Les cerfs-volants de Kaboul, de Khaled Hosseini.

  • 1Q84, de Haruki Murakami

“Il s’agit d’une triologie où l’on entre dans des mondes parallèles. Dans le premier livre, on suit l’histoire d’un petit garçon et d’une petite fille qui vont se rencontrer en faisant chacun du porte -à-porte ; l’un avec son père qui va récupèrer dans les foyers la redevance télé, l’autre avec sa mère qui est Témoin de Jehovah. Plus tard, le garçon deviendra professeur de maths, et la jeune fille, sportive, sera accessoirement tueuse à gage. L’homme qu’est devenu le petit garçon nourrira l’espoir de revoir sa copine d’enfance. Il y a un passage de mondes en mondes entre chaque livre. Dans le livre suivant, on retrouve le petit garçon devenu adulte et un environnement surnaturel, empreint de magie.” Nathalie

  • La magie du rangement, de Marie Kondo

“Un petit livre de conseils pour ranger chez soi et se séparer des choses inutiles. L’auteur part du principe que lorsqu’on se demande s’il est utile de garder un objet ou non, s’il ne procure plus aucun plaisir, autant s’en débarrasser…” Nathalie

  • Je reviendrai avec la pluie, de Takuji Ichikawa

“C’est l’histoire d’un jeune homme japonais qui se retrouve veuf avec un petit garçon à élève. Le lecteur est dans la tête du jeune homme, fragile physiquement et psychiquement, et qui donne tout ce qu’il peut pour élever son enfant et honorer la mémoire de sa femme. Sa femme est morte d’une maladie et avant de mourir, elle a promis à son mari de revenir à la saison des pluies. Le livre est empreint de mélancolie, il est écrit dans un style simple et séduisant. Un jour, alors que le jeune homme japonais se balade en forêt avec son enfant, une fumée prend forme et le fantôme de sa femme prend corps. Celle-ci ne se souvient plus de rien ni de qui ils sont. Tous les trois rentrent à la maison, et le jeune homme espère que celle-ci restera… ” Céline.

  • Le charme discret de l’intestin, tout sur un organe mal aimé, de Julia Enders

” Il s’agit d’une thèse scientifique vulgarisée et humoristique. C’est une lecture plaisir où l’on apprend beaucoup de choses sur le fonctionnement de l’intestin, du corps et du cerveau.” Céline

Vous aimerez aussi : 3 minutes pour comprendre la théorie du Big Bang, des frères Bogdanov.

  • La part des flammes, Gaëlle Nohant

“Ce roman a pour toile de fond l’incendie du bazar de la charité qui a eu lieu en 1891 à Paris, dans une rue près des champs-Elysées. Ce bazar était une vente de charité organisée par la bourgeoisie parisienne au profit des pauvres, un événement mondain. Le bazar qui a pris feu était une structure provisoire en bois dans laquelle se situait des stands. Le cinématographe qui était installé en ces lieux, pour une des premières projections cinématographique des films des Frères Lumières, a pris feu. L’incendie s’est ensuite propagé, laissant pour mortes une certaine de personnes et défigurant bon nombre d’autres. Le roman dresse des portraits de la bourgeoisie de l’époque, des portraits parfois peu flatteurs laissant paraître vices et hypocrisie. On suit plusieurs personnages, notamment : Une duchesse, sœur de l’impératrice d’Autriche, qui a pris sous son aile 2 jeunes femmes, Constance et Violaine, pour participer aux œuvres de charité. Constance est en conflit avec sa mère dont elle ne supporte pas l’hypocrisie. Nérac, un  jeune homme tombé fou amoureux de cette dernière cherchera à la retrouver après l’incendie et à maintenir ses fiançailles avec elle. ” Sylvie

  • Les gens dans l’enveloppe, de  Isabelle Monnin  et Alex Beaupain 

” Ce livre est composé d’un roman, d’une enquête et d’un CD. Il a été écrit à partir d’une série de photos amateur achetée sur Internet. L’auteur, journaliste, acquiert ces photos sans but particulier. Quelques temps plus tard, elle se met à écrire une histoire inspirée de ces photos.  Alors qu’elle écrit ce roman, elle décide qu’elle mènera ensuite une enquête sur les “vraies personnes” de ces photos, ce à partir de très peu d’indices : aucune date, aucun nom ou indication géographique. Pourtant elle observe sur les clichés un clocher qu’elle retrouve sur sur un blog qui recense les clochers de Franche-Comté. L’enquête commence et la conduira sur les lieux de vie réels de ses personnages inventés. Elle découvrira plusieurs recoupements – hasards ou non? – entre “les gens dans l’enveloppe” et ses personnages : des prénoms, des drames, des histoires de famille. Un ami de l’auteur composera ensuite des chansons sur les les personnages  et les “gens”, qui seront interprétées par des chanteurs et quelques “gens”.” Sylvie

 

AU MENU DU CAFE-LIVRE DU 22 MAI

Voici les livres et les films du jour – puisque le “café-livre” s’ouvre au cinéma !

menu12

Livres

Les yeux jaunes des crocodiles, de Kathrine Pancol

Touché : A French woman’s take on the English, Agnès Catherine Poirier

They eat horses, don’t they ? The truth about the French, de Marie Piu Eatwell

Sacrés français : un américain nous regarde, de Ted Stanger

Ils sont fous ces français, de Polly Platt

Les oiseaux sans ailes, de Louis de Bernières

La vérité sur l’affaire Harry Québert, de Joël Dicker

Par un matin d’automne, de Robert Goddard

L’Aleph, Jose Luis Borges

La cathédrale de la mer, d’Ildefonso Falcones

Mitsuba, d’ Aki Shimazaki

 

Films :

La leçon de piano, de Jane Campion

Et maintenant on va où ?, de Nadine Labaki

Au menu du “café-livre” du 11 mars

Voici les livres présentés ou évoqués aujourd’hui :

menu15

– Au revoir la-haut, Pierre Lemaître

– Le grand troupeau, Jean Giono

– la chambre des officiers, Marc Dugain

– La vie et rien d’autre ( film de B. Tavernier)

– Les cerfs-volants de Kaboul, Khaled Hosseini

– Réparer les vivants, Maylis de Kerangal

– Ensemble c’est tout, Anna Gavalda

– En finir avec Eddy Bellegueule, Edouard Louis

– 12 ans d’esclavage, Solomon Northup

– Un jour je partirai sans en avoir rien dit, Jean d’Ormesson

– Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, Jonas Jonasson

– La part de l’autre, Eric-Emmanuel Schmidt

– Le poids des secrets ( 5 tomes), Aki Shimazaki

– Le dernier lapon, Olivier Truc

Bonne lecture et au prochain “café-livre” !

Au menu du “café-livre” du 5 novembre

Voici les livres du jour :

menu14

– Un avion sans elle, de Michel Bussi

– Le bruit et la fureur, de William Faulkner.

Du même auteur : Sanctuaire. Lumière d’Aout. Tandis que j’agonise.

– Mémoires de porc-épic, Alain Mabanckou

– Les fiancées du pacifique, de Jojo Moyes

– La chambre des morts, de Franck Thilliez

– La mémoire fantôme, de Franck Thilliez

– La carte et le territoire, de Michel Houellebecq

– Pablo, de Julie Birmant

Merci pour ces échanges de lecture et à bientôt !

Au menu du “café-livre” du 24 septembre

Voici les livres du jour :

menu11

Le laitier de nuit, d’Andreï Kourkov

Le langage secret des fleurs, de Vanessa Diffenbaugh

Les sirènes de Bagdad, de Yasmina Khadra

Ce que le jour doit à la nuit, de Yasmina Khadra

L’attentat, de Yasmina Khadra

Carnets d’orient (BD), de Jacques Ferrandez

Le syndrôme E, de Franck Thilliez

Des grives aux loups ; Les palombes ne passeront plus ; L’appel des engoulevents, de Claude Michelet

A year in Provence, de Peter Mayle

On the road, de Jack Kerouac

Ce qu’il advint du sauvage blanc, de François Garde

Ma Ramotswe, de Alexander McCall SMith

La solitude du docteur March, de Géraldine Brookes

Tamara Drewe, de Posy Simmonds

Man, de Kim Thuy

Merci de votre participation, bonne lecture et à bientôt !

Au menu du “café-livre” du 11 juin

Voici les livres présentés et évoqués lors du “café-livre” aujourd’hui :

menu9

Demain j’aurai vingt ans, d’Alain Mabanckou

Le bouddha dans votre miroir, de Woody Hochswender, Greg Martin, Ted Morino et Herbie Hancock

Pedro Paramo, de Juan Rulfo

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, de Jonas Jonasson

Plus fort que la haine, de Tim Guenard

Le dernier lapon, d’Olivier Truc

Un jour tu oublieras ta tête, Dominique Urtizverea

Des hommes protégés, de Robert Merle

Les frères Sisters, de Patrick De Witt,

Noces de neige, de Gaëlle Josse

La modification, de Michel Butor

Bonnes lectures et à bientôt !

Au menu du “Café-Livre” du 28 mars

cafe

Voici les livres présentés et évoqués lors de notre  dernier “café-livre” :

Life, de Keith Richards.
Just Kids, de Patti Smith.
Tokyo, de Mo Haydor.
Les enfants d’Icare, Arthur C. Clarke.
Les frères sisters, de Patrick DeWitt ( bientôt à la bibliothèque).
Petite pourcette, de Michel Serres.
Cinquante nuances de Grey, de E L James.
HHhH, de Laurent Binet.
Le petit livre des couleurs, de Michel Pastoureau.
Un avion sans elle, de Michel Bussi.
La vérité sur l’affaire Harry Québert, de Joël Dicker.
Sans un mot, de Harlan Coben.
Le Caveau de famille, de Katarina Mazetti.
Un jour tu oublieras ta tête, de Dominique Urtizverea.
Les meilleures intentions du monde, de Gabriel Malika.
Un secret, de Philippe Grimbert.
Acide sulfurique, d’Amélie Nothomb.
L’Odeur de l’Inde, de Pier Paolo Pasolini.
Le sermon sur la chute de Rome, de Jérôme Ferrari.