Le livre du mois : TERRORISTES : LES 7 PILIERS DE LA DÉRAISON

  • Le choix de la bibliothèque :

clipart-thumbs-up“Marc Trévidic est un magistrat français bien connu du grand public. Il a été juge d’instruction au tribunal de grande instance de Paris au pôle antiterrorisme de 2000 à 2015. C’est lui qui a traité les affaires suivantes : Attentat de la rue des Rosiers, Attentat de la rue Copernic, Attentat contre le président rwandais, attentat du 8 mai 2002 à Karachi, assassinat des moines de Tibhirine, filière d’Artigat (2007).

Cet ouvrage paru en 2013 est plus que jamais d’actualité. Il tente d’expliquer la cause des derniers attentats terroristes commis par des Français sur notre territoire. Facile à lire, chaque chapitre peut se lire individuellement, et le résultat est extrêmement prenant. On se rend compte de la complexité du problème et du peu de rapport avec une quelconque religion.

L’auteur choisit de nous décrire successivement la trajectoire personnelle de plusieurs jeunes Français radicalisés tous issus de milieux différents.

Il nous parle de Stéphane, adolescent discret et réservé, issu d’une famille laïque et républicaine, qui va trouver dans l’Islam, puis dans le Salafisme et enfin, dans le djihadisme, une réponse à ses questions. Par le témoignage de sa mère, l’auteur nous raconte sa lente métamorphose jusqu’à sa mort brutale en Syrie comme martyr.

Marc Trévidic démonte également les clichés comme celui du « loup solitaire », dresse un historique du terrorisme idéologique en France, expose les stratégies de recrutement des organisations terroristes et la lutte incessante des magistrats et de la police pour les contrer.”

Si cet ouvrage vous intéresse, vous pouvez le trouver à la cote : 7-1125 TRE

 

  • terroristes-les-7-piliers-de-la-deraisonVoici son résumé : Pourquoi et comment devient-on terroriste ? Comment légiférer et pourquoi la mission des juges est-elle si périlleuse ? Quelle est la position de la France face à un phénomène qui n’a pas de frontières ?

Pour la première fois, un juge, l’une des figures de la galerie Saint-Éloi, nous fait pénétrer au cœur d’un système, d’un univers, aussi inquiétant que fascinant. Il n’hésite pas à se mettre dans la peau de ces apprentis terroristes pour dérouler la progression insidieuse vers la déraison.

Qu’est-ce qui pousse Stéphane, 16 ans, ce garçon issu d’une famille ordinaire, à se convertir soudain à l’Islam et à se radicaliser ? Pourquoi Assya, élevée laïquement en France, décide-t-elle un jour de porter le niqab et de s’inscrire sur un site de rencontres communautaires ? Que part chercher Abou Hamza dans les montagnes afghanes ?

Au-delà de ces parcours édifiants, c’est une justice pourtant à la pointe de l’information et de la vigilance qui ne peut être rendue, faute de preuves et de faits : car un terroriste en puissance n’est pas encore un terroriste.

 

 

  • Pour en savoir plus, n’hésitez pas à visionner la vidéo suivante :
Advertisements