Le patron qui ne voulait plus être chef, d’Alexandre Gérard

Le livre du mois de septembre est un ouvrage de management : Le patron qui ne voulait plus être chef.

Voici son résumé

Livre-Alexandre-Gerard-patron-qui-voulait-plus-etre-chef-F.jpg
Alexandre Gérard

Trois cents salariés, 21 millions de CA : s’il n’a pas démarré par la grande porte, à 36 ans Alexandre Gérard est l’heureux patron d’un groupe florissant. Mais en 2009, il est frappé de plein fouet par la crise et bientôt contraint de licencier. Comment redresser la barre ? motiver des troupes désormais tétanisées ?

C’est alors qu’il décide de révolutionner son mode de management en vertu d’un principe fort : un salarié épanoui est plus performant qu’un salarié fliqué et infantilisé. Cessant de diriger à coups d’interdits et de procédures, il apprend à faire confiance – à partager avec ses équipiers l’information et la prise de décision, à solliciter la créativité de tous, supprimant au passage les signes de pouvoir. Symbole suprême de la révolution en cours : alors que s’ouvre l’épineux chantier des rémunérations, Alexandre part faire le tour du monde…

Devenu aujourd’hui l’un des principaux acteurs de l’entreprise libérée, il raconte son “grand saut” : les rencontres qui l’ont inspiré, les étapes de sa démarche, ses écueils aussi… Et surtout, la nécessaire et profonde transformation du patron lui-même.

Un témoignage vivifiant, qui accompagnera tous les managers soucieux de remettre l’humain au cœur du système.

 

index

Je vous propose un article Chronoflex, l’entreprise où “le patron ne voulait plus être chef” de l’infodurable.fr

 

 

 

Vous pouvez trouver l’ouvrage Le patron qui ne voulait plus être chef à la cote 4-11 GER. Bonne lecture ! 🙂

Advertisements

The Caring Companies

main-protectrice-jpgDerived from the concept of Corporate Social Responsibility (CSR), “caring companies ” or “humanists” are on the rise. While there are obvious advantages for the employees, what, on the other hand, are the real benefits for the company?

 

 

Below you will find useful resources on:

Some of these resources are available only to the HEC community but most are available to everybody.

Enjoy reading 🙂

Human caring business: a winning concept for the company?

Great place to work.png

How do you best create a great culture at a global organization? Elevate pay levels? Increase training opportunities? Launch a wellness program? Those steps may help, but the thing that moves the needle most for employees at the world’s best workplaces is a strong sense of community. That’s the main finding of a new report, “Company as Community” that accompanies Great Place to Work®’s 5th annual list of the World’s Best Multinational Workplaces.

  • High performance work systems, employee well-being, and job involvement: an empirical study
    Article from Personnel review. Huang, Liang-Chih, Ahlstrom, David Lee, Amber Yun-Ping Chen et al. 2016. Vol 45 issue 2. HEC community only. Full-Text here

Given the importance of high performance work systems (HPWS) with respect to firm competitive advantage, this paper holds that the contribution of HPWS toward the desired outcomes for organizations may depend significantly on employee job involvement. Underpinning the argument of happy workers being productive, the purpose of this paper is to propose the critical mediator of employee well-being to explain the hypothesized multilevel relationship between HPWS and job involvement. The authors distributed questionnaires to the target participants. This study identifies the significance of employee well-being by incorporating the theories of planned behavior and positive psychology and provides empirical evidence for the cross-level influence of HPWS on employee well-being and job involvement. This study incorporates the perspective of positive psychology as an important addition to research on SHRM and performance by highlighting employee well-being as a key mediator of SHRM and job involvement.

Si le bonheur des employés n’est pas la principale finalité de l’entreprise, il devient une condition sine qua non de son bon fonctionnement quand dominent les exigences de qualité et d’innovation. Une petite histoire des théories managériales, de Taylor aux “entreprises libérées”.

How to get your employees HA-PPY?

la-croix-jmj

Nés aux États-Unis, les « responsables du bonheur au travail » commencent à apparaître en France. Une fonction encore un peu floue.
main
Un article accessible et synthétique sur les applications concrètes du concept et sur son importance stratégique.

  • Jacques Lecomte – Les entreprises humanistes

Vidéo de 4min39. Librairie Mollat. 10 mars 2016

A l’occasion de la Foire du Livre de Bruxelles 2016, rencontre avec Jacques Lecomte autour de son ouvrage “Les entreprises humanistes” aux éditions Les Arènes.
mainJacques Lecomte, spécialiste français du sujet, nous explique en termes simples ce que recouvre le concept d’entreprise humaniste.

  • Entreprise libérée – Isaac Getz, à l’USI (Conférence européenne Unexpected Sources of Inspiration)
    Vidéo de 43min14. USI events. 25 juin 2014

Selon le baromètre Gallup Q12, la majorité des salariés (en France et ailleurs) ne sont pas engagés dans leur entreprise. Ils travaillent pour faire des heures pour récupérer un chèque mais pas pour promouvoir la vision et les objectifs de leur entreprise. Est-ce une fatalité ? Isaac Getz s’attaque à cette question qui touche le monde de l’entreprise à l’heure de sa transformation digitale. Isaac s’amuse en premier lieu à décrire la typologie des salariés que nous rencontrons en entreprise en fonction de leur engagement : les personnes activement engagés (9% de l’ensemble), le personnel désengagé, dont le travail se résume aux heures réalisées et à l’attente de la fin de journée et enfin les 26% activement désengagés. Ce constat fait, la seule issue pour l’entreprise est de libérer son organisation, libérer les énergies de ses collaborateurs et d’accompagner les managers à devenir des Managers Jardinier. Leur rôle n’est plus de motiver à tout prix leurs équipes mais de s’assurer de répondre à 3 besoins essentiels : l’égalité intrinsèque, le développement personnel et l’auto-direction.

The limits of humanistic business:

  • L’entreprise « humaniste » oui, l’anarchie non
    Vidéo de 3min42. Widoobiz. 3 novembre 2014

Interview de M. Eric Bonnet, Président d’Haxone.
Pour les dirigeants, les créateurs d’entreprises et même les salariés, l’entreprise humaniste est un objectif un peu utopique. En effet, même si l’idée peut laisser imaginer de belles choses, elle aurait malgré tout, des limites. Derrière ce terme de plus en plus utilisé se cache un véritable modèle clairement établi.

  • Beyond the Holacracy HYPE
    Article from The Harvard business review. Ethan Bernstein, John Bunch et al. Jul.Aug. 2016. Vol. 94 issue 7/8. HEC community only. Full-Text here

Most observers who have written about holacracy and other forms of self-management take extreme positions, either celebrating these “bossless,” “flat” work environments for fostering flexibility and engagement or denouncing them as naive experiments that ignore how things really get done. To gain a more accurate, balanced perspective, the authors—drawing on examples from Zappos, Morning Star, and other companies— examine why these structures have evolved and how they operate, both in the trenches and at the level of enterprise strategy and policy. Self-organization models typically share three characteristics: • Teams are the structure. Within them, individual “roles” are collectively defined and assigned to accomplish the work. • Teams design and govern themselves, while nested within a larger structure. • Leadership is contextual. It’s distributed among roles, not individuals, and responsibilities shift according to fit and as the work changes.

 wsj

After quirky retailer adopted no-titles ‘self-management’ system, more than 200 workers decided it wasn’t for them.

 

couv-les-entreprises-humanistesYou can learn more about the subject by reading the book Les entreprises humanistes de Jacques Lecomte, available in the library. (reference number 4-4306 LEC)

mainIf you want to go further, attend the Holacracy Paris meetup next September 21th at 7 pm organized by the NUMA.